Marché ostéopathie animalière

En France, près d’un foyer sur deux possède un animal de compagnie. En tête de liste, les chiens et les chats, depuis plusieurs années rejoints par les nouveaux animaux de compagnie (NAC). Pour les professionnels du bien-être animal, et notamment ceux de l’ostéopathie animalière, ce marché du bien-être animal est en plein essor.

Le marché pour les professionnels de l’ostéopathie animalière

En France, le budget accordé au bien-être des animaux est en constante augmentation.

Selon une étude citée dans un reportage de France 3, les Français auraient dépensé en 2018 près de 583 millions d’euros pour les soins et le bien-être de leur animal. Pour les chiens, le budget approche les 600€, contre 430€ pour un chat.

Il est donc clair que pour les professionnels du bien-être animal, le marché est en pleine expansion. Les ostéopathes animaliers bénéficient de ce mouvement, et sont de plus en plus sollicités.

Combien gagne un ostéopathe animalier ?

Avant tout, il faut savoir que pour exercer, un ostéopathe animalier doit avoir un diplôme d’ostéopathe animalier. Il doit aussi être inscrit sur la liste tenue par le Conseil national de l’Ordre des vétérinaires (CNOV).

C’est la raison pour laquelle la préparation à la réussite de cet examen fait partie du programme de formation de l’IFOA.

Le salaire d’un ostéopathe animalier varie entre le SMIC et 4000€ mensuels. Il faut savoir que comme pour tout professionnel en libéral, plusieurs facteurs font varier et évoluer la rémunération.

  • La renommée du praticien. Comme pour tout exercice en libéral, les ostéopathes animaliers doivent développer leur réseau professionnel et leur patientèle. Par ailleurs, c’est la reconnaissance de leur expertise et de la qualité de leur travail qui permettra au bouche-à-oreille de développer leur activité. La qualité et la renommée de leur formation joue ici une place importante.
  • Le nombre de consultations. L’ostéopathe animalier qui exerce en libéral constitue lui-même son agenda. Ainsi, plus il proposera de rendez-vous, plus il recevra de consultations. Il peut aussi recevoir des consultations ostéopathiques en urgence, dont les tarifs sont plus élevés.
  • Le type d’animaux. Le tarif pour la prise en charge ostéopathique des animaux de compagnie ne dépasse généralement pas 80€. En revanche celui des chevaux, moutons et bovins peut aller jusqu’à 250€. Il est donc clair qu’un ostéopathe animalier en milieu rural peut attendre une rémunération supérieure en raison du type d’animaux pris en charge.
  • Les années d’expérience. Il va sans dire qu’un praticien ostéopathe animalier en sortie de formation devra constituer son réseau, sa patientèle et les fidéliser. L’avantage étant qu’en libéral, il peut raisonnablement espérer accroître au fil des années ses revenus.

Où exercent les ostéopathes animaliers ?

L’insertion professionnelle est au cœur de la pédagogie de l’IFOA : 100% de ses diplômés en ostéopathie animalière ayant validé l’examen du CNOV sont en activité immédiatement après.

Les ostéopathes animaliers exercent principalement en libéral.

  • 97% des ostéopathes animaliers alternent entre leur cabinet et les consultations extérieures.

S’ils exercent en milieu rural (auprès des chevaux, bovins, …), les ostéopathes animaliers devront prévoir les déplacements liés à leur activité.

  • 3% des ostéopathes animaliers sont salariés dans des écuries de courses, parcs animaliers, etc.

Dans ce cas, le salaire est défini et moins flexible. En revanche, le statut de salarié permet de bénéficier de certains avantages salariaux.

Vous êtes à la recherche d’un établissement en ostéopathie animale et vous souhaitez vous former aux différentes techniques ? Pour tout savoir sur le cursus et les nombreux atouts de l’IFOA, consultez dès maintenant les pages de notre site Web, contactez-nous par téléphone au 09 72 36 02 56 ou posez toutes vos questions à notre assistant virtuel Studizz !

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *