La couverture est-elle indispensable pour les chevaux en hiver ?

Avec la baisse des températures, vous vous questionnez peut-être sur l’intérêt d’utiliser une couverture pour réchauffer votre cheval qu’il vive en extérieur ou en box. Et surtout, quel équipement choisir ? Voici quelques conseils pour vous aider à faire votre choix.

Quand mettre une couverture à son cheval ?

 

L’hiver les équidés ont un poil naturellement plus long et plus épais qui forme une couche isolante. Celle-ci les protège et leur permet de supporter la baisse des températures. Mettre une couverture à sa monture peut être nécessaire en cas de très mauvais temps avec du vent par exemple. Un équipement adapté sera aussi utilisé pour les animaux tondus en hiver.

 

Comment savoir si un cheval a besoin d’une couverture ?

 

Les chevaux tout comme nous ont une zone de préférence thermique qui correspond à un intervalle de températures (5 et 25 °C chez les adultes vivant en milieu tempéré), où il leur est facile de maintenir leur température corporelle dans les valeurs usuelles. Néanmoins, certains supporteront des écarts plus importants selon leur race, leur type de poil, leur âge ou leur niveau d’alimentation.

Travail va de pair avec transpiration. Celle-ci ne s’évapore plus aussi facilement que lorsque les poils sont courts. C’est pour cela que les chevaux sportifs sont tondus en cette période de l’année. Ils sont néanmoins beaucoup plus sensibles surtout si la surface sans pelage est importante. Leur zone de confort thermique est réduite et s’avoisine de 5 °C.

Quelles précautions à prendre ?

 

Avoir trop chaud est pire qu’avoir froid pour un cheval ! Il faut vérifier tout le temps l’absence de transpiration sous la protection. Retenez qu’il ne faut jamais trop le couvrir.

Autre point important, évitez d’échanger les couvertures pour limiter la contagion par certains parasites tels que la teigne, la gales, les poux … Sinon, veillez à bien les nettoyer et les désinfecter.

Ne laissez pas un tissu humide sur le dos de votre cheval, cela peut favoriser le développement de dermatoses.

Comment couvrir son cheval en hiver ?

 

Au pré : une couverture imperméable et chaude

Les principaux critères à retenir sont : chaleur et imperméabilité. Si possible choisissez un équipement coupe-vent, respirant et aussi résistant. Misez sur des couvertures de qualité ! Si votre cheval reste dehors en permanence tout l’hiver, il peut être intéressant d’en avoir 2 pour faire un roulement et les laver régulièrement. Il existe également des chemises séchantes utiles par temps froid. Certaines sont imperméables et s’utiliseront au pré mais plutôt pour la demi-saison.

À l’écurie : une couverture polaire et une sous-couverture

La chaleur est un critère important pour choisir votre couverture mais aussi l’imperméabilité. Une protection chaude en polaire par exemple avec une sous-couverture peuvent être utilisées. Cependant, regardez toujours si votre cheval transpire en passant une main sous la couverture. Retirez une épaisseur s’il a trop chaud.

Au travail : un couvre-reins

Le couvre-reins est intéressant pour protéger le dos de votre cheval du froid et de la pluie lorsqu’il travaille. Une couverture séchante peut être utilisée en fin de séance.

Quel grammage choisir pour la couverture de mon cheval ?

 

Retenez que plus le grammage est élevé plus la couverture tient chaud.

Couverture 400 g

Un grammage de 400 g correspond à une couverture épaisse avec une sous-couverture. Il peut s’agir de couverture d’extérieur ou certaines couvertures d’écurie bien chaudes. Pour un cheval tondu, on les utilisera par exemple lorsqu’il fait très froid (entre -10 °C et -5 °C).

Couverture 300 g

Il s’agit d’une couverture épaisse. Ce grammage existe pour les couvertures d’extérieur et les couvertures d’écurie. Si votre cheval a été tondu, ce type d’équipement est adapté pour des températures extérieures autour de -5 °C/0 °C.

Couverture 200 g

200 g est le grammage d’une épaisseur moyenne pour une couverture d’extérieur ou d’écurie. Un cheval tondu sera suffisamment couvert avec ce type de protection en cas de températures comprises entre 0 °C et 5 °C et pour un animal non tondu jusqu’à -5 °C.

Couverture 100 g

En dessous de 100 g, on retrouve les couvertures polaires et les chemises en microfibres ou en coton d’épaisseur légère. Ce grammage est parfait pour un cheval non tondu avec des températures avoisinant les +5 °C/ +10 °C.

Ces références sont données à titre indicatif pour vous donner une idée des différentes couvertures existantes. Pour la protection thermique et le confort de votre cheval, n’hésitez pas à vous référer aux données décrites par les fabricants d’équipement.

Vous trouverez une couverture pour votre cheval dans les magasins d’équipements spécialisés ou en ligne. De nombreux sites existent et également des plateformes de matériel de seconde main comme le site Preppy Sport.

 

Vous êtes à la recherche d’un établissement en ostéopathie animale et vous souhaitez vous former aux différentes techniques ? Pour tout savoir sur le cursus et les nombreux atouts de l’IFOA, consultez dès maintenant les pages de notre site Web ifoa.fr, contactez-nous par téléphone au 09 72 36 02 56 ou posez toutes vos questions à notre assistant virtuel Studizz !

 

 

Diplôme d’ostéopathie animale | Remise des diplômes à l’IFOA

Remise du diplôme d'ostéopathie animale à l'école supérieure IFOA

Le diplôme d’ostéopathie animale représente des études longues et charnières. Mais la joie que procure leur réussite est inestimable. Ce 23 juin 2022 est un jour très important pour les étudiants en ostéopathie animale. En effet, ils ont enfin pu être récompensés de tous leurs efforts.

5 ans d’aventure, de travail, de joie, d’acharnement

C’est une grande fierté pour l’école supérieure en ostéopathie animale que de voir ses élèves grandir, évoluer et avancer.

Aujourd’hui, nous célébrons la fin de 5 années d’études à l’IFOA. Le diplôme d’ostéopathie animale tant attendu, justifie de leurs 5 années d’études. L’aboutissement d’un long parcours. Grâce à ce diplôme, nos étudiants vont pouvoir vivre de leur passion et avoir la clé pour réussir l’ultime étape qui est l’examen d’aptitude du CNOV.

Après toutes ces années de pratique, de joie, de doutes et de persévérance, c’est une page qui se tourne pour nos chers diplômés qui vont pouvoir voler de leurs propres ailes et laisser place à une nouvelle promotion.

Nous tenons à remercier nos élèves pour leur implication durant leurs études.

Merci également aux formateurs qui transmettent leurs passions, leur savoir, leur expérience au service de notre jeunesse. Aujourd’hui, c’est avec un petit pincement au cœur, mais une immense joie que nous félicitons le travail fourni par nos étudiants et toute notre équipe pédagogique.

Equipe pédagogique lors de la remise des diplômes de l'école d'ostéopathie animale IFOA
Discours de la Directrice située au centre, de l'école d'ostéopathie animale IFOA avec l'équipe pédagogique
Spectacle équestre avec un cheval brun et un prestataire partenaire, dans la carrière de l'école d'ostéopathie animale IFOA durant la remise des diplômes

La prochaine et ultime étape | Le CNOV

Aujourd’hui, nos étudiants sont prêts, ils sont diplômés de 5 années d’études, formés par une équipe pédagogique qualifiée (ostéopathes animaliers RNA, docteurs vétérinaires, biologistes…)

Durant ces 5 ans, nous les avons préparés à cette étape ultime, l’épreuve du CNOV.

Félicitations à eux

Les diplômés en ostéopathie animale en train de jeter leur chapeau à l'école IFOA

Formation ostéopathe animalier | 7 bonnes raisons d’étudier à l’IFOA

étudiant à l'ifoa

Vous ne savez toujours pas vers
quelle école vous tournez pour faire votre formation d’ostéopathe animalier ? Découvrez les 7 bonnes raisons de nous rejoindre.

1- L'IFOA, une école inscrite dans l'histoire de l'ostéopathie animale

Avant tout, il faut savoir que l’Institut de Formation d’Ostéopathes animaliers, était au départ une association, « l’Association Française d’Ostéopathie Equine et Canine ». Cette association à vu le jour en 2007 pour contribuer au développement et à la reconnaissance du métier d’ostéopathe animalier.

Ainsi notre fondatrice, Muriel Bouquet, cofondatrice du Syndicat des Formations en Ostéopathie Animale Exclusive. Forme des professionnels de santé issus du milieu équestre et canin. 

 

C’est alors qu’en 2012, lorsque le métier d’ostéopathe animalier est reconnu en France, que l’association devient un centre de formation en ostéopathie animale. C’est donc la naissance de l’IFOA l’Institut de Formation des Ostéopathes animaliers. 

L’une des toutes premières écoles d’ostéopathie animale à avoir vu le jour et à avoir participé à la reconnaissance du métier d’ostéopathe animalier. 

2- Apprendre en pratiquant

L’un des piliers dans l’apprentissage de l’IFOA, c’est « la pratique ». L’école apprend à ses élèves, les bonnes manipulations, les bons ressentis, les bons gestes…. Pour devenir un excellent ostéopathe animalier.

 

Pour cette raison, que l’école a mis en place 1 à 6 créneaux de cours de pratique par semaine pour ses élèves.

 

En plus des cours de pratiques, et dans le but de mettre les étudiants de 4e et 5e années en situation professionnelle réelle. L’école dispose d’un centre de consultation ostéopathique en ostéopathie animale (chiens, chats, NAC), leur permettant de pratiquer leur métier sur de réels patients.

 

L’IFOA met un point d’honneur à avoir une diversité dans ses partenaires (écuries, fermes pédagogiques, refuges…). Le but étant de donner un enseignement diversifié sur tous types d’animaux (Chats, chiens, chevaux, NAC, Bovins)

 

3- Apprendre en pratiquant

La diversité de nos partenaires vous permettra de pratiquer sur une multitude d’espèces animale. L’enseignement que nous apportons est un enseignement qui s’applique à tous types d’animaux.

 

À la fin de ces cinq ans d’études au sein de l’IFOA, vous serez formé à l’anatomie des animaux. Vous apprendrez à faire de l’anatomie comparé. Vous permettant ainsi de pouvoir pratiquer sur des animaux dont vous n’auriez pas eus l’occasion de manipuler en cours de pratique.

4- L'assurance d'être formé par des experts

Tous nos formateurs sont en activités professionnelles (inscrit au RNA du CNOV) en plus d’enseigner. Ils sont donc au courant des nouvelles pratiques et restent en adéquation avec la demande du marché qui est en constante évolution, pour les transmettre aux élèves.

 

L’IFOA c’est plus 70 formateurs dont 9 docteurs vétérinaires 

5- S'épanouir dans son cadre d'édudes

école d'ostéopathie animale Tarascon
Institut de formation d'ostéopathes animales
Institut de formation d'ostéopathe animalier Namur
école d'ostéopathie animale Namur

À l’IFOA, vous aurez la chance d’étudier dans un cadre idyllique et propice à la réussite. Vous avez une passion pour les chevaux, la campagne, le soleil. Le centre de Tarascon et de Barcelone sont fait pour vous. Vous êtes plus à l’aise dans les villes étudiantes, riches de belles architectures. Le centre de Paris et de Belgique vous conviendront parfaitement.

6- Un enseignement européen

L’IFOA c’est la chance de pouvoir étudier en France, en Espagne ou en Belgique. De pouvoir sur vos 5 années d’études, changer de centre entre les années pour voyager tout en étudiant.

Nos 4 centres sont des écoles françaises qui préparent un diplôme français. Tous les cours sont dispensés en langues française.

7- Assurer son intégration professionnelle

Soyez titulaire d’une formation diplomate et reconnu par l’état.

L’IFOA est une école d’enseignement supérieur privé vous délivrant un diplôme RNCP délivré par notre syndicat SFAOE. Cela vous assure que la formation est garantie par l’état et atteste que vos études sont en adéquation avec le marché.

 

L’ostéopathe pour animaux va plus souvent exercer son métier à son compte. C’est pourquoi,nous avons mis en place dans notre enseignement, le module projet d’installation. Vous allez être accompagné par une formatrice qui vous délivrera toutes les connaissances nécessaires pour créer et faire fonctionner votre entreprise. Tout ceci dans le but de vous assurer une entrée dans la vie active avec toutes les clés en mains.

Semaine internationale de l’ostéopathie 2022 | ostéopathie animale

Affiche animalis semaine internationale de l'ostéopathie animale

Découvrez l’ostéopathie animale, à l’occasion de cette semaine internationale de l’ostéopathie

Cette semaine internationale de l’ostéopathie animale est organisée chaque année par l’Organisation internationale de l’ostéopathie (OIA), dans le but de rassembler tous les professionnels en ostéopathie. 

Cette année, nous avons donc décidé d’agir en faveur de cet évènement. Pour ça, nous mettons en place un stand dans votre animalerie Animalis.

Le but est de vous faire découvrir l’ostéopathie animale à travers des séances en ostéopathie animale.

Des séances d’ostéopathie animale accessible à tous

En partenariat avec l’animalerie Animalis à l’occasion de cet évènement. L’école d’ostéopathie animale IFOA, vous propose d’amener votre chien pour une séance complète d’ostéopathie animale.

Ces séances seront réalisées par des ostéopathes animaliers en formations, accompagnés par une formatrice inscrite au Registre national d’aptitude (RNA) du Conseil de l’Ordre des vétérinaires.

 

Découvrez aussi à cette occasion l’ostéopathie humaine : https://www.eso-suposteo.fr/clinique/decouvrez-la-clinique/clinique-interne/

L'ostéopathie animale c'est quoi ?

Les effets de l'ostéopathie sur l'animal

Avant tout, l‘ostéopathie pour les animaux va permettre de libérer les restrictions de mobilité afin de redonner à l’animal son équilibre et sa souplesse.  

Elle peut notamment soulager les tensions de l’organisme, comme des maux liés à des chocs, à la vieillesse…

Elle soulage aussi certaine douleur osseuse ou organique.

Cette médecine douce participe à l’équilibre global du corps de l’animal, favorise la circulation sanguine, également 

Affiche animalis semaine internationale de l'ostéopathie animale

Le CNOV | l’examen d’aptitude en ostéopathie animale

Elève de l'IFOA entrain de faire un cours de pratique sur l'animale d'un refuge pour se présparer à l'examen du CNOV

Lorsque vous faites des recherches sur l’ostéopathie animale, vous entendez souvent parler du CNOV, aussi connu sous le nom de Conseil National de l’Ordre des Vétérinaires. Mais le CNOV,  c’est quoi ?

À propos du CNOV (Conseil National de l’Ordre des Vétérinaires)

D’abord, il faut savoir que pour avoir le droit d’exercer en tant qu’ostéopathe animalier, vous devez être diplômé de l’examen du CNOV. Sans quoi, vous n’aurez pas le droit d’exercer.

Leurs missions

Garant de la qualité des services rendus dans le secteur de la santé animale, le CNOV a avant tout pour mission de tenir à jour une liste des personnes ayant validé l’examen du CNOV. Grâce à celui-ci, l’ostéopathe pour animaux aura donc le droit d’exercer son métier.

C’est pour cela, que le Conseil National de l’Ordre des Vétérinaires a aussi pour responsabilité, de vérifier la conformité de ces professionnels au code de déontologie.

Le CNOV participe également à l’élaboration des textes réglementaires concernant l’ostéopathie animale.

Quant aux étudiants en ostéopathie animale et les ostéopathes pour animaux confirmés, le CNOV assure le rôle de conseiller afin que ceux-ci exercent leur métier en bonne et due forme.

L’examen d’aptitude au CNOV

Diplôme de fin d’année à l’IFOA

Les études en ostéopathie animale ont une durée de cinq ans. À la fin de ces 5 ans, vous passez un examen de fin d’année :

Ce diplôme, délivré par l’école, justifie de vos cinq ans d’études, sans quoi, vous ne pouvez pas vous inscrire à l’examen du CNOV.

L’examen d’autorisation d’exercer du CNOV

Une fois votre diplôme délivré par l’école, vous devez vous inscrire et valider l’examen du Conseil national de l’ordre des vétérinaires. Celui-ci étant obligatoire pour avoir le droit d’exercer.

Cette épreuve d’admissibilité consiste à répondre à un QCM (questionnaire à choix multiples) de 120 questions.

Ce QCM porte sur 3 disciplines :

  • La première partie porte sur les disciplines fondamentales : l’anatomie, biologie, embryologie, la physiologie et l’histologie. (36 questions)
  • La seconde série de questions porte sur les disciplines transversales : droit déontologie, zootechnie, alimentation, l’étique, la santé publique et la pharmacie. (36 questions)
  • Et enfin, la troisième partie vise à évaluer les disciplines cliniques : diagnostic d’opportunité, les disciplines ostéopathiques. (48 questions)

Lors de cette épreuve, un animal est affecté aux candidats par tirage au sort entre : un chien ou un chat et un cheval ou un bovin.

Les candidats, disposent de 25 min de préparation et de 25 min de pratique devant le jury.

La première partie de l’épreuve repose sur :

  • La conduite du recueil des commémoratifs et l’examen d’un animal au regard de la sémiologie clinique spécifique à l’ostéopathie.
  • La formulation de propositions de manipulations ostéopathiques.
  • L’élaboration de recommandations.

Enfin, la seconde partie de l’épreuve porte sur :

  • La réalisation pratique de manipulations demandées par l’examinateur.
  • L’analyse et discussion d’une situation rencontrée.

Comment bien se préparer à la réussite de cet examen ?

Vous l’aurez compris, le prérequis pour avoir le droit d’exercer en tant qu’ostéopathe animalier légalement, et d’être reconnu en tant que tel. Est d’obtenir l’examen d’admission du Conseil National de l’ordre des vétérinaires.

La préparation à cet examen est primordiale pour tous les étudiants en ostéopathie animale. En vue de mettre toutes vos chances de votre côté, l’IFOA s’engage à vous y préparer au mieux.

L’IFOA vous forme à la réussite à l’examen du CNOV

D’abord, l’Institut de Formation des Ostéopathes Animalier est l’une des toutes premières écoles d’ostéopathie animale ayant participé à la reconnaissance du métier. Notre ancienneté nous permet de connaître les exigences du Conseil National de l’Ordre des Vétérinaires et d’adapter notre enseignement en ce sens.

Afin de réussir cet examen, l’école a revu son système d’évaluation des connaissances et des compétences. À cet effet, nos étudiants sont évalués dès la première année sous forme de QCM.

Grâce à ce nouveau système d’évaluation, l’IFOA vous familiarise dès votre entrée, à lire méthodologiquement votre QCM, et à analyser les questions pour vous préparer au mieux à l’examen écrit, et ce, pendant 5 ans.

Le contenu des cours sont construits afin de correspondre aux attentes et exigences attendues par le CNOV

De même pour la pratique, l’IFOA  met en place des cours de pratiques, dès la première semaine de cours de la première année.

De façon à vous préparer au mieux à l’examen de pratique du conseil national de l’ordre des vétérinaires, notre enseignement, s’applique sur tous types d’animaux (équin, canin, félin, bovin, NAC) 

D’ailleurs, pour vous permettre de réussir vos évaluations dans de bonnes conditions, l’IFOA à mis en place l’organisation suivante :

Les élèves ont trois semaines de cours et une semaine de révision dans laquelle, l’élève est libre de s’organiser comme il le souhaite. À condition bien sûr de faire sérieusement ses révisions durant cette semaine.

Un suivi pédagogique est aussi mis en place par nos responsables pédagogiques  

Puisque la qualité de notre enseignement est importante pour nous, notre équipe pédagogique a été créée en ce sens. En effet, vous serez formé par 9 docteurs vétérinaires et une quarantaine d’ostéopathes animaliers titulaires du RNA (registre national d’aptitude). Tous compétents et à même de vous transmettre leurs expériences professionnelles et expertise dans leur métier.

Vous désirez devenir ostéopathe aniamlier ?

5 qualités à avoir pour devenir un bon ostéopathe animalier

cours de pratiques ostéopathie animale avec un chien

Devenir ostéopathe animalier peut-être une ambition, d’autres, sont fait pour ça. Si vous vous retrouvez dans ces 5 qualités. Vous avez toutes vos chances de pour devenir un bon ostéopathe animalier

Vous vous reconnaissez dans ces qualités, et souhaitez vous renseigner ou postuler à l’institut de formation d’ostéopathes animaliers ?

1-Avoir une sensibilité

En effet, l’une des premières qualités d’un bon ostéopathe pour animaux est d’avoir une sensibilité.

L’ostéopathe animalier est en contact permanent avec l’animal, il tisse un lien fort pour pallier au bon déroulement de la séance.

Il améliore le bien-être et l’équilibre de l’animal (chien, chat, cheval, bovin, NAC) grâce à son toucher, ses palpations, son ressenti.

Le praticien va, au fur et à mesure de son expérience, améliorer son ressenti, sa sensibilité.

Certains doivent le travailler, d’autres le ressentent déjà en eux, presque comme don ou une ultra sensibilité.

C’est d’ailleurs pour cela, qu’à l’IFOA (l’école d’ostéopathie animale), les étudiants ont des cours de développement du ressenti dès la première année.

L’utilité de ces cours sont, d’une part, d’apprendre à ressentir l’animal grâce au toucher. D’autre part, d’utiliser sa sensibilité à bon escient pour en faire un atout majeur dans l’exercice du métier d’ostéopathe pour animaux.

2-Avoir de la précision

Effectivement, n’oublions pas que l’ostéopathie en générale est un travail de précision. De ce fait, l’ostéopathe animalier est là avant tout dans le but de prévenir ou de traiter des troubles fonctionnels du corps de l’animal.

Définition officiel du Cnov 

C’est pour cela, que l’ostéopathe doit porter d’importantes responsabilités. En effet, une mauvaise manipulation, un geste trop brusque, une mauvaise posture, un mauvais placement… peuvent entraîner de lourdes conséquences sur la santé de l’animal.

 

 

3-Être curieux

Si vous êtes de nature curieux, vous avez toutes vos chances de faire un ostéopathe pour animaux compétent.

En effet, la curiosité est de prime pour un ostéopathe animalier.

Il faut s’intéresser à tout.

Notamment, aux pratiques liées de près ou de loin à l’ostéopathie animale, aux comportements des animaux, sur les métiers en lien avec le bien-être animalier, aux pratiques sportives en vogue chez les animaux. Comme par exemple, le canincross

“Des activités professionnelles en lien avec l’ostéopathie animale”

Le métier d’ostéopathe animalier est en perpétuelle évolution. Par conséquent, un bon praticien, s’intéresse, se renseigne, lit des études, évolue et fait évoluer ses pratiques avec son temps.

4-Être patient

La patience est effectivement l’une des 5 principales qualités à avoir pour être un bon ostéopathe animalier.

Effectivement, avant d’exercer le métier d’ostéopathe animalier, il faut passer par la case départ, les études. Les études en ostéopathie animale sont longues et le contenu est conséquent. Cela demande patience et rigueur si vous voulez réussir.

  • Ensuite, La seconde raison qui demande à être patient, c’est l’animal.

Que se soit un chien, un chat, un cheval, ou des NAC…, Ils ne peuvent pas s’exprimer comme un humain.

Il faut donc faire preuve de patience pour comprendre l’animal et obtenir sa coopération pour le manipuler sans le blesser.

  • Enfin, n’oublions pas les propriétaires

La relation que vous allez établir est primordiale, puisqu’elle est basée sur la confiance qu’ils vous accordent en vous confiant leurs animaux.

Vous serez aussi amené à gérer le stress du propriétaire, souvent bien plus stressé que l’animal.

C’est pourquoi la patiente est si importante. 

3-Être observateur

Pour finir, dans les qualités que nous vous conseillons d’avoir pour devenir un bon ostéopathe animalier, c’est d’être observateur.

En effet, être observateur pour un ostéopathe animalier est capital.  

C’est grâce à son sens de l’observation;  en regardant l’animal, sa façon de marcher, de s’asseoir de s’allonger…,que l’ostéopathe pourra déceler certains dysfonctionnements ostéopathiques de l’animal.

Vous vous reconnaissez dans ces qualités, et souhaitez vous renseigner ou postuler à l’institut de formation d’ostéopathes animaliers ?

Études ostéopathes pour animaux à l’IFOA: La première école d’ostéopathie animale européenne

cours de pratique études ostéopathie animale à l'école de l'ifoa

Découvrez les études d’ostéopathes pour animaux au sein l’institut de formation d’ostéopathes animaliers. La première école d’ostéopathie animale.

L’IFOA, l’une des premières écoles d’ostéopathie animale à avoir vu le jour

10404403_736730023084750_1978904466953818722_n

Notre histoire 

L’Institut de formation d’ostéopathes animaliers est une école référente dans l’histoire de l’ostéopathie animale.

En effet, sa fondatrice Muriel Bouquet a participé à la reconnaissance du métier d’ostéopathe pour animaux.

Elle devient très vite cofondatrice du Syndicat des Formations en Ostéopathie Animale Exclusive (S.F.O.A.E).

C’est alors, qu’elle créer en 2007, l’Association Française d’Ostéopathie Équine et Canine (AFOEC). 

Celle-ci contribue au développement, à la connaissance des différentes techniques manuelles en ostéopathie animalière. Notamment en ostéopathie équine et/ou canine, pour améliorer la santé et le bien-être des animaux.

Par la suite, c’est dans cette association qu’elle commence à y former des professionnels de la santé et des professionnels du milieu équestre et canin à l’ostéopathie animale.

La demande est telle, qu’en 2012, son association évolue en organisme de formation continue sur 5 ans.

C’est donc, la naissance de l’Institut de Formation d’Ostéopathes Animaliers.

Consultez toute l’histoire de l’IFOA

Nos établissements

IFOA Tarascon

IFOA Paris

IFOA Barcelone

IFOA Belgique

photo 18
photo 16
Institut de formation d'ostéopathe animalier Namur
squelette classe ifoa namur
école d'ostéopathie animale Tarascon
école d'ostéopathie animale Namur
photo 12
Institut de formation d'ostéopathes animales

Premièrement, l’école offre la possibilité d’étudier dans 4 établissements en Europe. De ce fait, ces établissements font de l’IFOA, la toute première école d’ostéopathie animale européenne.

Grâce à cette possibilité, vous pourrez bénéficier d’une mobilité européenne.

Deuxièmement, le programme des cours est le même pour chacun des établissements. Par conséquent, les élèves ont la possibilité, à la fin de chaque année, de changer de centre afin d’enrichir sa culture.

Autres avantages pour les élèves de l’IFOA qui souhaiteraient profiter de la mobilité européenne, tous les cours sont dispensés en français dans les 4 établissements ! 

*Etablissement et diplôme non reconnus par la communauté française de Belgique

Notre formation ostéopathe animalier

A quoi prépare-t-elle ?

Nos écoles proposent une formation qui vise à former des futurs ostéopathes animaliers.

Elles préparent les élèves à la réussite de l’examen du CNOVConseil National de l’Ordre des Vétérinaires

Notre formation

Nos établissements forment des ostéopathes animaliers à l’ostéopathie sur tous types d’animaux. Petits et grands, comme les chats, les chiens, les chevaux, les bovins, et enfin, les NAC. Nous utilisons une méthode reposant sur des manipulations. Celle-ci ayant pour seul but de prévenir ou de traiter des troubles fonctionnels du corps de l’animal. Ces manipulations sont exclusivement manuelles et externes

Définition officielle de l’ostéopathie animale

Le niveau requis:

Niveau BAC

Titre RNCP

L’école est enregistrée au répertoire National de la Certification Professionnelle. Cette certification assure une formation garantie par l’état. Cela signifie que les études à l’Institut de Formation d’Ostéopathes Animaliers est reconnu par l’état et par l’ensemble du territoire français en tant que BAC+3.

Niveau de la formation :

 La formation est qualifiée de niveau 6 ce qui équivaut à un niveau Bac+3 / licence

Durée des études :

5 ans

Formation :

Initiale, contrôle continu

 Enseignements délivrés sur :
  • Chats
  • Chiens
  • Chevaux
  • NAC (Nouveaux animaux de compagnie)
  • Bovins
Coût des études
  • Frais d’inscription : 180 €
  • Frais de scolarité : 9 070 € par ans

Les débouchés

L’ostéopathe animalier à plusieurs possibilité dans sa carrière.

En fait, celui-ci exerce le plus souvent son activité à son compte, en profession libérale.

Mais, il peut aussi être salarié dans des cliniques privées, des élevages, des hippodromes, ou bien dans des centres équestres…

Par ailleurs, Il peut aussi  travailler dans plusieurs secteurs :

  • En cabinet: L’ostéopathe pour animaux est un métier qui s’exerce le plus souvent en cabinet en milieu urbain. Mais, il peut aussi travailler en milieu rural sur des consultations externes
  • Le secteur agricole : dans des écuries de courses – des élevages – des exploitations agricoles 
  • Le secteur des loisirs : dans des zoos, des parcs, des fermes éducatives, des cirques, …
 

Études ostéopathie animale reconnue par l’État Français | l’IFOA école d’ostéopathie animale

RNCP - BAC+3 - Ostéopathie animale

Études ostéopathie animale reconnue. De part sa certification RNCP,  L’IFOA est école d’ostéopathie animale reconnue par l’Etat Français. Choisir son école pour réaliser ses études en ostéopathie animale est primordial. Obtenez un diplôme reconnu par l’état et exercez votre métier en toute sérénité.

 

La bonne nouvelle de 2022 !

Parce que, notre syndicat des formations en ostéopathie animale S.F.O.A.E a renouvelé notre titre RNCP (Répertoire National de la Certification Professionnelle) de niveau 6 !

Nous pouvons dire que l’Institut de Formation d’Ostéopathes Animaliers est une école reconnue par l’état et par l’ensemble du territoire Français en tant que BAC+3.

La bonne nouvelle de 2022 !

En ce début d’année, l’IFOA à vu son titre RNCP renouvelé, en plus de valoriser le diplôme, cela signifie qu’intégrer notre école vous permet de faire des études en ostéopathie animale reconnu par l’état. 

Délivrée sous des critères stricts et exigeants,  l’inscription au RNCP constitue le premier gage de qualité et de sérieux d’une formation.

Aussi, cette certification assure une formation garantie par l’état et atteste que la formation est en adéquation avec le marché. Autrement dit, cela signifie que la demande est forte et que l’ostéopathie animale est en pleine expansion.

Si bien que, le bien-être animal est un sujet très actuel et des opportunités professionnelles s’en dégagent.

Effectivement, là où l’ostéopathie était très utilisée dans les milieux professionnels, comme dans les élevages, producteurs de lait etc.
De plus en plus de propriétaires veulent prendre soin de leurs animaux, ce qui de l’ostéopathie animale un milieu avec de réelles opportunités.

Les débouchés

L’ostéopathe animalier exerce le plus souvent son activité en profession libérale, mais aussi en clinique privée, élevages, hippodromes, centres équestres.

Notre formation offre la possibilité d’exercer sur tous types d’animaux (chiens, chats, lapins, NAC, bovins, chevaux…)

L’ostéopathe animalier ayant suivis des études en ostéopathie animale reconnu par l’état peut aussi  travailler dans plusieurs secteurs tel que :

Le secteur agricole : dans des écuries – des élevages – des exploitations agricoles – dans des structures touristiques.

Le secteur des loisirs : dans des zoos, des parcs, des fermes éducatives, des cirques, …

En cabinet privé : comme énoncé plus haut, l’ostéopathie animale est un métier qui s’exerce le plus souvent en cabinet de manière libérale. L’ostéopathe animalier pourras : apporter des soins aux animaux domestiques, clubs canins…

Visionner les 7 bonnes raisons d’étudier à l’IFOA 

 

 

À la découverte d’activités professionnelles en lien avec l’ostéopathie animale.

Chaque année, notre école le d’ostéopathie animale organise des conférences professionnelles dans le but de faire découvrir à nos élèves, des activités professionnelles en lien avec l’ostéopathie animale. Pour cela, L’Institut de Formation d’Ostéopathes Animaliers  accueil des intervenants pour qu’ils fassent découvrir à nos élèves leurs professions. 

C’est l’occasion pour nos étudiants en formation d’ostéopathes animaliers, de découvrir des métiers avec lesquels ils seront amenés à collaborer durant leur carrière.

Effectivement, leur métier nécessite de toujours rester informé quant aux disciplines et aux nouvelles pratiques qui existent en lien avec leur secteur d’activité.

C’est cette ouverture d’esprit et cette curiosité, que notre école essaie de transmettre à nos élèves.

L'Institut de Formation d'Ostéopathe Animaliers: Tarascon

Le saddle fitting

En premier lieu, Marie Martin, va faire découvrir son métier à nos étudiants sur le thème du Saddle fitting, au travers de son expertise et sa bienveillance, le jeudi 13 janvier 2022.

Car comme pour tous les animaux, les chats, les chiens, les lapins, les bovins…,les chevaux aussi ont une morphologie qui diffère d’un animal à l’autre.

Dailleur, son intervention a pour objectif de faire comprendre l’enjeu d’un équipement équestre adapté au cheval. 

Cela afin de limiter l’inconfort et limiter des dysfonctions ostéopathiques.

La phytothérapie équine

Ensuite, nous accueillerons également le même jour, dans nos locaux à l’IFOA de Tarascon.

Sarah Beaumier de EquiBIENÊTRE, qui va présenter son activité autour de la Phytothérapie équine.

Experte en nutrition équine, elle va présenter son travail et ses travaux qui sont produits en France dans leur laboratoire près d’Arles.

L'Institut de Formation d'Ostéopathe Animaliers: Paris

Éducateur canin

Mercredi 12 janvier, Kévin, éducateur canin, va intervenir dans les classes à l’IFOA de Paris. Sa conférence se tiendra autour des thèmes de la hiérarchisation, du comportement canin et des agressions.

En vu de faire découvrir à nos élèves, des activités en lien avec leur métier.

Mais également, de gérer et d’appréhender le comportement de tous types de chiens qu’ils seront amenés à manipuler.

L'art de la selle

Nous avons également le plaisir d’accueillir le même jour, une cavalière chevronnée, passionnée par l’adaptation de la selle au dos des chevaux. Effectivement, Marie Lamore,  va nous présenter son métier sur le thème de la construction de selles.

En effet, c’est un métier avec lequel nos futurs ostéopathes animaliers seront amenés à collaborer au cours de leur carrière.

Car, une selle mal adaptée peut impacter le bien-être du cheval.

L'Institut de Formation d'Ostéopathe Animaliers: Barcelone

Maréchal-ferrant

Nous accueillons à l’IFOA de Barcelone le vendredi 14 janvier. Ramon Torello, Maréchal-ferrant.

C’est une profession qui connaît très bien l’anatomie des membres de l’animal.

De ce fait, le Maréchal-ferrant travaille souvent en collaboration avec des ostéopathes animaliers, des vétérinaire, des centres équestres, etc.

Ramon va donc présenter son métier à nos étudiants en ostéopathie animale sur le thème de la maréchalerie.

L'Institut de Formation d'Ostéopathe Animaliers: Namur

Le canicross

dans un premier temps, Miguel Noel va intervenir auprès des premières années de l’institut de formation d’ostéopathes animaliers de Namur sur le thème du canicross.

Comme pour chaque discipline nécessitant un effort physique pour l’animal, il est recommandé de consulter un ostéopathe animalier.

Par conséquent, Miguel va nous présenter cette discipline et les enjeux qu’elle représente.

Le Shiatsu équin

Enfin, nous accueillons Fanny De Maré. Elle va nous faire découvrir le Shiatsu équin.

Le shiatsu est une technique manuelle basée sur la médecine traditionnelle chinoise. D’origine japonaise, cette pratique vise à rééquilibrer l’ensemble énergétique du cheval.

En définitive, nous remercions tous ces professionnels qui acceptent de se déplacer et d’aller à la rencontre de nos étudiants, afin de faire évoluer leurs connaissances et leur ouverture d’esprits.

Noël et adoptions: font-ils vraiment bon ménage ?

chien Noel

Noël, quelle magnifique période n’est-ce pas ?

Chaleureuse, gourmande, où l’on se retrouve en famille, où les plus sages reçoivent leurs cadeaux au pied du sapin.

Même Bob, le chien de la famille a le droit à son petit os empaqueté !

Si la magie de Noël touche les humains, c’est aussi la saison la plus propice aux adoptions notamment des chats, des chiens, des lapins, hamsters

Certains animaux sont heureux de pouvoir trouver une famille et un foyer réconfortant. Mais pour combien de temps… ?

Un animal pour Noël et après ?

Prendre un animal, c’est une responsabilité que l’on a tendance à oublier. C’est un budget, de l’attention, du temps et des soins à apporter.

Bien sûr que vous pouvez choisir d’adopter un animal et de lui offrir un foyer. D’ailleurs, quoi de mieux que d’attendre Noël pour le faire. Mais il est crucial de prendre le temps de réfléchir sur ce à quoi cela vous engage.

Vous pouvez lire notre article, sur les engagements que cela peut représenter -> Adopter un animal c’est s’engager 

L’adopter c’est l’aimer, pas l’abandonner

Les adoptions dites « cadeau de Noël » faites pour satisfaire le souhait de son enfant, ou faire plaisir à un proche, entraînent souvent une augmentation du taux d’abandon.

Effectivement, souvent, les chiens et les chats adoptés ou offerts pour Noël, se retrouvent malheureusement abandonnés dès l’été suivant.

Pour cet été 2021, la SPA a enregistré 16 894 abandons dans les refuges. Sachant qu’il existe plein d’autres petits refuges et que certains animaux se font directement abandonner en bord de route.

Au total, environ 100 000 animaux domestiques sont abandonnés chaque année dont 60 000 en été pour le départ de vacances…

Les bons gestes à adopter, pour adopter

Afin d’éviter d’encourager cette surconsommation de l’animal de compagnie.

Vous pouvez décider de sauver la vie à un animal en l’adoptant directement dans un refuge, ou auprès d’une association. Une solution plus responsable et plus économique. À condition bien sûr, de lui donner les soins et l’attention nécessaires comme des séances d’ostéopathie animales par exemple.

Vous partez en vacances ? Il existe aujourd’hui un bon nombre de solutions pour faire garder ses animaux domestiques, dont des familles d’accueil, vos proches, les gardes à domicile…